Aujourd’hui, en Ile-de-France, 9 projets d’énergie renouvelable sont en train de voir le jour. Le développement de ces coopératives d’énergie s’explique par un double constat. L’Ile de France est à la fois la région la plus consommatrice et la moins productrice d’énergie renouvelable de France. des modèles d’énergie renouvelable citoyenne ont déjà fait leur preuve en Allemagne et dans le Sud de la France.

 

La nécessité d’une action collective

Pour les membres de ces coopératives, face aux défis posés par la transition énergétique, les actions individuelles de réduction de leur consommation d’énergie n’étaient plus suffisantes. C’est pourquoi, ils se sont réunis pour être eux-mêmes acteurs.rices de cette transition à travers la production d’énergie solaire. Aux Lilas (93), un groupe de citoyens s’étant investi dans des actions de sensibilisations autour de la COP 21 a souhaité poursuivre son action. De cette mobilisation est née en juin 2016 l’association Électrons Solaires 93. De la même manière, sur le territoire de Plaine commune (établissement public territorial dans le 93), l’association Plaine Energie citoyenne a vu le jour en novembre 2017. Au travers de ces associations, les membres ont montré leur volonté de relocaliser la production d’énergie. En effet, bien que ce ne soit pas des projets d’autoconsommation, l’électricité qui sera produite par ces coopératives sera consommé au plus proche des lieux de production.

 

La création d’une coopérative

Pour financer ces projets, Électrons Solaires 93 et Plaine Energie Citoyenne ont fait appel à des citoyens prêt à investir dans l’achat de panneaux solaires. C’est-à dire que les citoyens ont achetés une ou plusieurs parts de la coopérative et en sont devenus sociétaires. Tous les sociétaires ont le même poids dans le processus de décision selon le principe qu’une personne égale une voix lors des votes. Les collectivités et les entreprises peuvent elles aussi devenir sociétaires. Ainsi, les villes des Lilas, Romainville, Pantin et Bagnolet sont rentrées dans Électrons Solaires 93. L’appui des collectivités territoriales est fondamental pour le bon développement des projets. Dans le cas de Plaine Énergie Citoyenne, les villes d’Epinay, Pierrefitte et Stains ont décidé elles-aussi de prendre des parts de la coopérative. Les deux coopératives devraient par ailleurs bénéficier d’un soutien de la région à hauteur de 50% de leurs investissements (environ 60 000 € par exemple pour le premier projet de Plaine Énergie Citoyenne). Pour les citoyens, il est aussi possible de s’investir bénévolement en participant au recensement des toits potentiellement utilisables, en participant aux actions de sensibilisations et à l’entretien des futures panneaux solaires. L’association Energie partagée a aussi été d’une grande aide pour permettre à ces deux projets d’émerger et pour les porter auprès des collectivités.

 

Les futurs projets

Les deux coopératives ont des projets ambitieux de développement sur les années à venir. Chez Electrons Solaires 93, on prévoit l’installation d’une quinzaine d’équipements sur 5 ans. Quant à elle, Plaine Energie Citoyenne prévoit le déploiement d’une installation sur chacune des 9 communes de Plaine Commune dans les 3 prochaines années. Les panneaux solaires seront installés sur des bâtiments collectifs ou des écoles. En effet, ces coopératives ont à la fois des objectifs de production et de sensibilisation aux problématiques d’énergie. On n’est jamais plus sobre en énergie que lorsque l’on produit soi-même de l’électricité. Pour que ces projets soient viables économiquement, l’électricité produite sera revendue à un distributeur, probablement Enercoop pour Électrons Solaires 93 comme pour Plaine Énergie Citoyenne.

Article rédigé par Bastien Guérin 

A vous de Jouer !

Les coopératives Plaine Energie citoyenne et Electrons solaires cherchent encore des citoyens prêts à les aider en devenant sociétaires ou bénévoles de leurs associations.

Consultez leur site internet ! 

Et pour aller plus loin…