Écogeste n°3 : Je boycott les produits climaticides

 

 

Ces derniers jours, nous nous sommes beaucoup posé la question de ce qu’on devait mettre dans nos paniers en ce mois de confinement (fruits et légumes de saison, légumineuses…) mais ce qui est au moins aussi important lorsqu’on veut avoir une consommation éco-responsable, c’est ce qu’on n’y met PAS.

Présence d’huile de palme, d’OGM, méthodes de productions intensives qui détruisent les sols, polluent les cours d’eau ou contribuent à la déforestation : dernières les aliments que nous consommons tous les jours se cachent trop souvent des modes de fabrication qui ont des effets désastreux sur l‘environnement !

Bonne nouvelle : nous avons le pouvoir de combattre en boycottant les produits et les marques qui ont un impact négatif sur le climat !

Qu’est-ce que le boycott et pourquoi c’est meilleur pour l’environnement ?

Pour en apprendre plus sur ce levier d’action grâces aux articles de Julien Vidal sur le site Ça commence par moi  :


Comment passer à l’action ?

I-boycott.org est une plateforme collaborative en ligne permettant aux citoyens de rejoindre ou de lancer des campagnes de boycott bienveillant autour de certains produits pour faire réagir les marques et faire changer leur comportement.

Le principe est assez simple :

  • Pour créer une campagne, vous devez définir le produit ou la marque que vous souhaitez voir boycotté, ainsi que les raisons précises qui selon vous justifient ce choix, en apportant les sources et les preuves nécessaires.
  • Si votre campagne est acceptée, elle est alors postée sur la plateforme I-boycott.org et les internautes sont appelés à la rejoindre et à boycotter le produit en question.
  • Si un nombre suffisant d’internautes est mobilisé, la plateforme contacte alors l’entreprise visée pour l’informer de la campagne en cours.
  • C’est alors à l’entreprise de répondre, soit pour tenter de justifier ses pratiques, soit pour informer d’un changement de pratiques.
  • Les internautes ont alors le choix d’arrêter la campagne s’ils sont convaincus, ou de poursuivre le boycott s’ils ne le sont pas.

Durant toute la durée de la campagne, des alternatives sont aussi proposées aux produits boycottés, c’est ce qu’on appelle des “Buycott”.

En ce moment vous pourrez par exemple soutenir des campagnes de boycott telles que :

Et bien d’autres ! Pour en savoir plus et rejoindre ou lancer une campagne, rendez-vous sur I-boycott.org !